Ciryl Gane explique l’avantage de la pause depuis la perte de Francis Ngannou

Ciryl Gane explique l’avantage de la pause depuis la perte de Francis Ngannou

L’ancien champion par intérim des poids lourds de l’UFC, Ciryl Gane, se prépare à retourner dans l’Octogone pour la première fois depuis que Francis Ngannou a ajouté la première tache à son record professionnel de MMA.

Lors du pay-per-view de janvier 2022, la tension était vive alors que Ngannou, entrant dans le combat final de son accord actif, pariait sur lui-même de manière considérable. Alors que le succès initial sur les pieds de Gane à l’UFC 270 semblait suggérer que le Camerounais était en route vers une position considérablement affaiblie dans son différend contractuel avec l’UFC, “The Predator” a évolué.

Après avoir attrapé la jambe de Gane et capitalisé avec un retrait, Ngannou a utilisé une attaque lourde de lutte au cours des trois derniers tours, un ajustement qui l’a aidé à enregistrer une victoire par décision unanime à Anaheim.

Depuis la confrontation de l’unification, aucun des deux hommes n’a été vu dans la cage. Alors que le champion a subi une intervention chirurgicale pour réparer les lésions ligamentaires qu’il avait subies des semaines avant son combat avec Gane, le Français s’est tourné vers certaines entreprises en dehors de l’Octogone, y compris une apparition sportive publique qui l’a vu échanger des gants MMA contre des chaussures de football pour un jeu caritatif.

Maintenant, alors que Ngannou poursuit sa récupération en marge, Gane est prêt pour sa chance de rebondir, et cela pourrait venir avec style. “Bon Gamin” sera la tête d’affiche des débuts français de l’UFC en septembre lorsqu’il partagera la cage avec Tai Tuivasa devant une foule parisienne.

Bien qu’un intervalle de huit mois entre les combats ne soit pas exactement long, il représente la plus longue mise à pied de Gane de l’Octogone à un an près entre 2019 et 2020, qui a vu la pandémie de COVID-19 faire des ravages à travers le monde et empêcher de nombreux combattants internationaux de concourir. .

Lors d’une récente interview avec Farah Hannoun de MMA Junkie, Gane a discuté de sa pause. Ayant combattu 11 fois depuis ses débuts professionnels en 2018, le joueur de 32 ans a apprécié le temps libre étant donné qu’il a toujours été «pressé».

« Pas vraiment (aurais-je aimé me battre plus tôt). Parce que je savais déjà que l’UFC voulait faire ça en septembre. J’étais déjà prêt dans mon esprit à attendre septembre », a déclaré Gane. « Et après (UFC 270), j’ai eu beaucoup de pression, beaucoup de sollicitation des médias, beaucoup de feeling avec ce combat avec Francis, quelque chose comme ça.

« Toute ma carrière, j’étais pressé, tu vois ? J’ai commencé il y a tout juste quatre ans, ma carrière dans le MMA. J’ai commencé il y a un peu (plus de) trois ans à l’UFC, et c’est tout ce que j’ai fait. J’étais toujours pressé », a poursuivi Gane. «Donc, avoir quelques mois comme ça, quelques mois de plus comme ça, cela m’a peut-être aidé à être meilleur pour mon prochain combat.

Gane explique comment l’état d’esprit envers le match revanche de Ngannou a changé

Alors que la période de Gane sur la touche l’a aidé à s’améliorer en tant que combattant avant sa prochaine apparition dans la cage, cela a également provoqué un ajustement de son état d’esprit.

Peu de temps après sa défaite face à Ngannou, le Français avait une chance de rédemption dans son esprit. Lors de la conférence de presse d’après-combat de l’UFC 270, Gane a admis qu’il espérait que “The Predator” signerait un nouveau contrat avec la promotion afin qu’il puisse avoir sa revanche avec le roi des poids lourds.

“S’il part comme ça, je ne veux pas ça”, a déclaré Gane. « Je veux ma revanche. Je veux faire ce combat une deuxième fois. Je veux ce combat. Je veux cette revanche.

Ce sentiment était également partagé par le manager de Gane, le chef de MMA Factory, Fernand Lopez, qui a lancé le match revanche pour la première carte détenue par la France.

Mais après un certain temps loin du monde sauvage des arts martiaux mixtes, “Bon Gamin” a légèrement changé d’avis. Pour le natif de Paris, l’objectif est l’or, peu importe à qui il appartient.

«Je vais bien (si je ne combats plus jamais Francis). Il y a eu quelques mois où, ouais, c’était un peu (comme), ‘Non, je veux Francis.’ Mais de toute façon maintenant, je veux juste la ceinture. C’est mon objectif », a déclaré Gane. « Je veux juste atteindre le sommet. Peu importe si c’est (Curtis) Blaydes ou Stipe (Miocic) ou (Jon) Jones ou Francis, de toute façon.

Avec la blessure de Ngannou et son avenir incertain, la division des poids lourds est quelque peu en suspens en ce moment. Alors que les discussions sur les débuts de Jones chez les poids lourds dans un combat pour le titre intérimaire avec l’ancien champion Miocic persistent, Gane vise une éventuelle ceinture intérimaire avec une victoire sur le Tuivasa en plein essor.

Et compte tenu de la façon dont le principal praticien français du MMA a fermé les puissances Derrick Lewis et Jairzinho Rozenstruik à l’intérieur de l’Octogone, il entrera probablement à l’UFC Paris en tant que grand favori le 3 septembre.

Aimeriez-vous voir Ciryl Gane et Francis Ngannou partager à nouveau l’Octogone sur toute la ligne ?

Related post

Prédictions UFC Vegas 61: aperçu de la première sous-carte «Prelims» |  Dern contre Yan

Prédictions UFC Vegas 61: aperçu de la première sous-carte…

Les prétendantes poids paille dangereuses des femmes sous le choc des défaites récentes cherchent à rebondir aux dépens de l’autre ce…
Les combattants réagissent à la victoire du retour de Chris Barnett à l’UFC 279

Les combattants réagissent à la victoire du retour de…

Chris Barnett, éternellement divertissant, a mis le feu au T-Mobile, à Twitter et à l’imagination du monde avec une victoire folle…
Regardez Tai Tuivasa fumer un joint, rire de la défaite de Ciryl Gane à l’UFC Paris

Regardez Tai Tuivasa fumer un joint, rire de la…

Le blessé poids lourd de l’Ultimate Fighting Championship (UFC), Tai Tuivasa, n’était qu’à une victoire d’un tir potentiel au titre de…