Claressa Shields Miami/ft.  Citations d’entraînement de Lauderdale

Claressa Shields Miami/ft. Citations d’entraînement de Lauderdale

Championnat du monde incontesté des poids moyens en jeu lorsque Shields et Marshall Square Off à l’O2 de Londres le samedi 10 septembre sur ESPN + aux États-Unis

La superstar de la boxe Claressa « GWOAT » Shields a organisé une séance d’entraînement médiatique à Miami/Ft. Lauderdale jeudi alors qu’elle s’approche de sa prochaine confrontation incontestée au championnat du monde des poids moyens contre sa rivale de longue date Savannah Marshall.

Shields vs Marshall aura lieu le samedi 10 septembre depuis The O2, Londres et sera disponible sur ESPN + pour le public aux États-Unis. Shields amènera les titres des poids moyens WBA, WBC et IBF dans la confrontation contre Marshall et sa sangle WBO, dans un événement promu par Salita Promotions et BOXXER en association avec Hennessy Sports.

Shields cherchera à venger la seule perte de sa carrière amateur et à mettre fin à une longue guerre des mots avec Marshall qui a atteint son apogée ces dernières années et qui découle de la victoire aux points de Marshall sur Shields lors d’un combat amateur en 2012.

Jeudi, son entraîneur John David Jackson et son promoteur Dmitriy Salita, président de Salita Promotions, ont rejoint Shields. De plus, la jeune espoir de 20 ans, Sarah Liegmann, a montré ses talents avant son combat sur la sous-carte Shields contre Marshall.

Voici ce que les participants à l’entraînement avaient à dire jeudi de Square Off Boxing & Fitness :

BOUCLIERS CLARESSA

Sur ce qu’elle ressent à l’entraînement à un mois de la nuit de combat…

“Mon corps se sent bien et a l’air bien aussi. Je suis de bonne humeur. Tout le monde n’arrête pas de me poser des questions sur mes nerfs. Malheureusement, je n’ai pas de nerfs avant un combat. Je suis super excité de me battre. Je ne sais pas pourquoi, mais j’aime ça.

«Le camp d’entraînement est vraiment la partie la plus difficile avant le combat. Les gens disent que le combat va être la partie la plus difficile, et je ne crois tout simplement pas que le combat sera plus difficile que si je faisais trois séances d’entraînement différentes par jour avec quatre milles de sprints, puis que je venais au gymnase et que je faisais la deuxième séance. Je ne crois pas qu’une nuit et un combat de 10 rounds avec Savannah Marshall, ou toute autre femme, serait plus difficile que mon entraînement.

Sur la rivalité avec Marshall…

« Je ne sais pas si je n’aime plus (Marshall), ou était-ce Christina Hammer ? Je ne sais pas. Je sais que les deux ne sont que des idiots. Savannah Marshall, elle dit certaines des choses les plus stupides… Elle a dit que si elle se promenait en se faisant appeler la GWOAT, ses amis la gifleraient. Comme il se doit… Vous avez une ceinture. S’il vous plaît ne vous appelez pas le GWOAT S’il vous plaît ne le faites pas. Les seules personnes qui, à mon avis, ont le droit de s’appeler le GWOAT sont Katie Taylor et Amanda Serrano. Tous les autres, zippez-le. Savannah Marshall, fermez-la. Tu es pro depuis cinq ans et tu n’as qu’une seule ceinture. Bien sûr, vos amis devraient vous gifler. Je devrais te gifler pour que tu parles de vouloir être le GWOAT, ou tu es le GWOAT parce que tu m’as battu il y a 10 ans.

A ceux qui doutent d’elle dans ce combat…

« À vous tous qui doutez de moi, assurez-vous simplement de vous excuser après le combat. Dites, ‘Nous nous sommes trompés.’ Vous n’êtes pas obligé de dire que vous êtes le GWOAT. Dites simplement : “Nous nous sommes trompés, vous êtes le meilleur et nous vous respectons.” Et que vous respectiez mon travail acharné et mes réalisations parce que (Marshall) était le hasard. Elle m’a battu en 2012 avant les Jeux Olympiques a été le coup de chance de sa carrière. Ce fut sa plus grande réussite. Après cela, descente. Ce n’est pas un hasard si j’ai gagné les Jeux olympiques de 2012 parce que je les ai gagnés à nouveau, et j’ai ensuite remporté les championnats du monde trois fois. Donc, elle était le coup de chance, et elle est toujours un coup de chance parce qu’elle a assommé tout un tas de clochards.

Sur le pouvoir de Marshall…

« Tout ce discours est exagéré. Beaucoup de gens ne se rendent pas vraiment compte du nombre de haineux que j’ai. Je suis l’une des boxeuses les plus recherchées et les gens me prêtent beaucoup d’attention, mais j’ai beaucoup de haineux à cause de mon talent. C’est un peu comme si j’étais Floyd Mayweather, mais dans le corps d’une femme, vous savez.

“Donc, ils veulent que je perde et ils vont dire n’importe quoi pour qu’elle se sente mieux. Je veux dire, écoutez, j’accepte son KO parce qu’ils sont là. Elle a une fiche de 12-0 avec 10 KO, mais allez voir les records de ces filles et dites-moi si elle devrait les éliminer ou non. Et tu vas dire : ‘Oui, tu devrais assommer quelqu’un qui a 4-25’. Vous devriez assommer quelqu’un qui a 11-75 ans. De plus, vous les combattez avec un préavis de trois jours, un préavis d’une semaine. Tu es censé assommer les filles comme ça.

Sur l’importance de ce combat…

« Il est important de gagner chaque combat. (Marshall) n’occupe pas une place spéciale dans mon cœur là où je veux la battre plus que je ne veux battre n’importe qui d’autre dans ma vie. Non ce n’est pas ça. Je pense que les gens que je pense trop d’elle. Je pense que c’est une bonne combattante. Je pense que c’est une grande fille pour la catégorie de poids. Mais elle n’est pas aussi douée que moi. Elle n’est pas aussi intelligente que moi, et elle ne sait pas comment s’adapter. C’est ce que nous allons voir le 10 septembre.

JOHN DAVID JACKSON, entraîneur des boucliers

Sur la préparation de Shields pour Marshall…

« Pour ce camp en particulier, il y a certaines choses sur lesquelles nous travaillons et que nous pouvons retirer de Savannah. Elle est bonne, mais elle n’est pas aussi bonne qu’elle le pense. Donc, nous travaillons simplement sur des choses différentes. Chaque combat est différent pour Claressa et nous voulons juste y aller gentiment, détendus et calmes et ne pas essayer de lui faire tomber la tête tout de suite parce que vous l’aurez, mais c’est probablement plus tard que tôt. Donc, nous travaillons juste sur certaines choses pour faire tomber Marshall.

Sur le développement de Liegmann…

«Sarah a parcouru un long chemin. Elle ne boxait pas vraiment. Elle a fait du kickboxing. Mais maintenant, elle commence à comprendre le jeu de la boxe et elle va beaucoup mieux maintenant. Au fil du temps, quand elle est revenue en Amérique, toutes les choses sur lesquelles je lui avais dit de travailler, elle les avait travaillées… J’ai vu la crème de la crème à 126 livres et elle a une chance. Elle a définitivement une chance.

DMITRIY SALITA, Président de Salita Promotions

«Il y a peu de combattants masculins dans l’histoire du sport des États-Unis qui, au sommet de leur carrière, ont traversé l’étang ou dans un autre pays pour combattre leurs rivaux. Floyd Mayweather n’a jamais quitté les États-Unis alors qu’il était au sommet de sa carrière. Oscar De La Hoya n’a jamais quitté les États-Unis au plus fort de sa carrière. Tous ces gars, des médaillés d’or olympiques, des combattants fantastiques, mais Claressa est au sommet de la boxe féminine et choisit de traverser l’étang pour venger sa seule défaite dans un événement très, très significatif. C’est ce type de dynamisme, de personnalité et de caractère qui fait un grand athlète et un grand combattant.

SARAH LIEGMANN, Espoir invaincu

En faisant partie de la carte de combat du 10 septembre…

«C’est incroyable d’être ici, de s’entraîner ici et d’avoir la possibilité de se battre sur cette carte de combat historique. C’est une énorme opportunité pour moi de montrer au monde de quoi je suis capable. J’ai déjà 10 ans dans les arts martiaux, maintenant trois ans dans la boxe, et être sur cette carte est tout simplement incroyable.

En formation en Floride…

“S’entraîner ici en Floride avec John David Jackson et voir Claressa Shields s’entraîner, c’est tellement inspirant.”

Sur l’espoir de devenir boxeur champion du monde…

« C’est mon plus grand rêve d’avoir les ceintures. J’ai toujours voulu faire de la compétition. Je suis un combattant depuis mon enfance et tout le chemin. J’ai toujours voulu monter sur le ring. J’ai toujours vu les champions des poids lourds, comme Anthony Joshua, Mike Tyson et Tyson Fury, et j’ai toujours voulu ces ceintures et être celui-là.

Related post

Manuel Charr à Tyson Fury : “Tu es un garçon effrayé”

Manuel Charr à Tyson Fury : “Tu es un…

Par Adam Baskin : Manuel Charr harcèle le champion poids lourd WBC Tyson Fury pour signer le contrat pour qu’ils se battent…
Conor McGregor dit que le nouvel accord UFC est “époustouflant”

Conor McGregor dit que le nouvel accord UFC est…

Ce jour-là, il y a quatre ans, nous avons publié un article sur Conor McGregor se pavanant devant le public pour…
Jonathan Martinez ravi d’accueillir Swanson au 135

Jonathan Martinez ravi d’accueillir Swanson au 135

Jonathan Martinez (16-4 MMA, 7-3 UFC) était un adolescent quand il a regardé Lionceau Swanson (28-12 MMA, 13-8 UFC) en compétition…