Le retour : Chris Kongo

Le retour : Chris Kongo

Par le personnel de BN24 : Faisant écho à une histoire que j’ai écrite il y a quelques jours sur BN24 à propos d’un autre boxeur britannique agressé avec un couteau au milieu des années 2000, c’est encore une autre histoire de boxe aidant un jeune homme à échapper à une vie de crime et à l’inévitable fin aigre qui l’accompagne.

Tout comme le poids lourd de renommée mondiale Richard Riakporhe, le poids welter sous-estimé Chris Kongo (13-1) a été poignardé à l’adolescence dans les rues de la capitale anglaise, avant d’embrasser la salle de sport ainsi que le style de vie dévoué et discipliné d’être un boxeur.

Hier soir, les deux prétendants prometteurs combattaient des adversaires distincts à la Wembley Arena, au lieu de se battre dans les rues.

À Bermondsey, Kongo a admis avoir été attiré par la culture des gangs du sud de Londres, mais heureusement, il a échappé à cette vie et a remporté plus de 70 victoires en tant qu’amateur. À un moment donné, il faisait partie de l’équipe renommée et très respectée de l’équipe GB.

“2slick” a été principalement développé sur la scène britannique des petites salles après être devenu professionnel en 2016 et a attiré l’attention de certains puristes de la boxe. Les combats avec les meilleurs poids welters nationaux étaient difficiles à trouver car il semblait être considéré comme un risque élevé et une faible récompense par de nombreuses personnes dans le sport.

La victoire exceptionnelle du joueur de 29 ans est survenue à l’été 2020, sur le PPV Whyte / Povetkin, malheureusement devant seulement une poignée d’observateurs au début de la pandémie de Covid-19. Il a été jumelé à Luther Clay dans un affrontement 50/50 pour le bracelet mondial de 147 livres de la WBO.

Un KO au neuvième round via deux crochets gauches de qualité a forcé le coin de Clay à jeter l’éponge alors que leur homme était sur le point d’être compté. Kongo était arrivé, et s’annonçait à ceux qui n’avaient pas suivi son ascension comme une perspective.

Lors de sa prochaine sortie, le gaucher notoirement maladroit et invaincu, Michael McKinson a devancé Kongo de justesse dans un combat serré. Sans la ceinture WBO comme monnaie d’échange et le classement qui l’accompagne, il était de retour dans le club “qui a besoin de lui”. Kongo a naturellement imputé la perte à un manque d’activité n’ayant combattu qu’une seule fois au cours des deux années précédant le combat de McKinson.

Désormais sous la tutelle de Ben Davison, un entraîneur qui semble ne connaître que le succès, Kongo se prépare à de grands combats. Le poids welter ultra-confiant croit qu’il peut être le meilleur au monde à 147 livres, et a combattu le champion du monde incontesté de 140 livres, Josh Taylor, donc sait ce qu’il faut pour boxer contre quelqu’un au sommet du sport. Il a déjà appelé l’un des plus grands noms britanniques de la division des poids welters – Conor Benn – et a déclaré qu’il l’éliminerait de manière décisive.

En janvier, le pugiliste dirigé par Dillian Whyte a signé un accord promotionnel multi-combats avec Boxxer.

“J’ai un nouveau promoteur pour me pousser et m’amener là où je veux être au niveau mondial”, a-t-il déclaré à propos de son arrivée chez Boxxer. “Et pour défier un titre mondial et bien sûr un nouvel entraîneur à Ben qui veillera à ce que je revienne au sommet.”

Avec seulement deux combats matérialisés en un peu moins de trois ans, Kongo et son équipe sont désespérés pour une année 2022 chargée. Cette campagne a commencé hier soir avec un combat en huit rounds contre Kelvin Dotel à la Wembley Arena lors de ses débuts sous la bannière promotionnelle Boxxer.

Il a confortablement devancé Dotel et, en même temps que les rondes bancaires, a jeté un peu de rouille. Nul doute que Kongo aura les yeux rivés sur l’affrontement des poids welters du week-end prochain entre Florian Marku et Chris Jenkins.

Dans la tête d’affiche d’hier soir, le susmentionné Richard Riakporhe a arrêté Deion Jumah avec un corps écœurant abattu au huitième tour, après l’avoir également frappé d’un lourd contre au quatrième tour. Jumah a bien boxé au début, mais n’a pas pu faire face à la puissance de Riakporhe. “The Midnight Train” se dirige vers un titre mondial de 200 livres.

Related post

Manuel Charr à Tyson Fury : “Tu es un garçon effrayé”

Manuel Charr à Tyson Fury : “Tu es un…

Par Adam Baskin : Manuel Charr harcèle le champion poids lourd WBC Tyson Fury pour signer le contrat pour qu’ils se battent…
Conor McGregor dit que le nouvel accord UFC est “époustouflant”

Conor McGregor dit que le nouvel accord UFC est…

Ce jour-là, il y a quatre ans, nous avons publié un article sur Conor McGregor se pavanant devant le public pour…
Jonathan Martinez ravi d’accueillir Swanson au 135

Jonathan Martinez ravi d’accueillir Swanson au 135

Jonathan Martinez (16-4 MMA, 7-3 UFC) était un adolescent quand il a regardé Lionceau Swanson (28-12 MMA, 13-8 UFC) en compétition…