Qui gagnerait entre Rocky Marciano et Mike Tyson ?

Qui gagnerait entre Rocky Marciano et Mike Tyson ?

Par Ken Hissner : Pouvez-vous imaginer quelle « guerre » ce serait entre deux grands champions poids lourds comme Rocky « The Brockton Blockbuster » Marciano et « Iron » Mike Tyson s’ils devaient se rencontrer ?

Marciano, de 1947 à 1955, a compilé un dossier de 49-0 avec 43 KO et 6 défenses de titre. Tyson, de 1985 à 2005, a compilé un record de 50-6 avec 44 KO avec 10 défenses.

Marciano mesurait 5’10 ½” avec une portée de 68″, et Tyson mesurait 5’10” avec une portée de 71″. À mon avis, Tyson aurait été le plus rapide des deux, mais sa défense coucou serait frappée par Marciano sur ses bras, et avant que vous ne le sachiez, il pouvait à peine les maintenir.

Même après sa retraite dans une exposition avec Muhammad Ali, ce dernier l’a remarqué. Était-ce un combat qui est arrivé à qui en premier? Vous soyez le juge.

Chez les amateurs, Marciano était 10-4 avec 8 KOs. Tyson avait une fiche de 48-6 avec 38 KO. Aux essais olympiques, Tyson a perdu en finale face à Henry Tillman et à nouveau dans les Box-offs.

Marciano est devenu professionnel en mars 1947, remportant ses seize premiers combats par arrêt. En décembre 1949, Marciano a éliminé Carmine Vingo, 16-1, en six rounds. Vingo est tombé dans le coma après ce combat mais s’est rétabli mais pour ne plus jamais se battre.

Lors du prochain combat de Marciano en mars 1950, avec un dossier de 25-0, il a remporté une décision partagée sur Roland LaStarza, 37-0, au Madison Square Garden. Les scores étaient de 5-5, 4-5 et 5-4. Dans le 5-5 par l’arbitre Jack Watson sous le système de notation supplémentaire de New York, il a fait gagner Marciano 9-6. LaStarza était en baisse au quatrième et Marciano a perdu un point au huitième en raison d’un coup bas.

En juillet 1951, Marciano a éliminé Rex Layne, 34-1-2. Deux combats plus tard, il a arrêté l’ancien champion du monde Joe “The Brown Bomber” Louis, 66-2, en huit rounds, le laissant tomber deux fois, le second le mettant à travers les cordes. On a dit plus tard que Marciano avait pleuré dans sa loge puisque Louis était un de ses héros.

Marciano a remporté un titre en septembre 1952 contre le champion du monde NBA “Jersey” Joe Walcott, 49-18-1, au stade municipal de Philadelphie. À la fin des douze rounds, les scores en faveur de Walcott étaient de 7-4, 8-4 et 7-5. À peine 0:43 après le début du treizième round, Marciano a frappé Walcott avec une droite écrasante l’assommant.

Dans le vestiaire de Walcott, Hank Cisco du camp de Marciano m’a dit qu’il avait entendu le médecin du ring dire : « Cet homme ne devrait plus jamais se battre. Il y a un os cassé sous son œil, et le premier bon coup de poing et il sera assommé.

La foule a contrôlé Walcott et l’a mis dans le match revanche. En mai 1953 au Chicago Stadium, environ sept mois plus tard, Marciano a éliminé Walcott à 2:25 du premier tour. En septembre, c’était le match revanche au Polo Grounds, New York, avec LaStarza, 53-3, et ce fut une guerre de dix rounds avec Marciano devant par des scores de 7-3, 5-5 et 6-4. Au onzième round, Marciano a frappé LaStarza à travers les cordes mettant fin au combat.

Lors de la troisième défense de Marciano en juin 1954 au Yankee Stadium, il a battu l’ancien champion Ezzard “The Cincinnati Cobra” Charles, 85-10-1, par des scores de 8-5, 9-5 et 8-6.

Trois mois plus tard, lors d’un match revanche dans le même établissement après sept rounds, Marciano était bien en avance par des scores de 5-1 et 6-1 à deux reprises, mais Charles avait fendu le nez de Marciano au milieu, et le médecin du ring lui a donné un tour de plus. avant de l’arrêter. A 2:36 du round suivant, Marciano assomme Charles !

En mai 1955, lors de sa cinquième défense Marciano au Kezar Stadium de San Francisco, il a éliminé le champion du Commonwealth Don Cockell, 66-11-1, à 0:54 du neuvième round !

Quatre mois plus tard, au Yankee Stadium, Marciano, dans sa défense finale contre le champion des poids lourds légers Archie “Old Mongoose” Moore, 149-19-8. Moore a terrassé Marciano au deuxième tour. Marciano est revenu pour laisser tomber Moore deux fois au sixième, une fois au huitième et de nouveau au neuvième tour à 1:19. Marciano était en tête après le huitième tour par des scores de 5-2, 7-1 et 5-3.

Marciano a pris sa retraite après ce match mettant fin à sa carrière, comme mentionné au début de cet article, avec un dossier de 49-0 avec 43 KO et six défenses. Le 31 août 1969, Marciano a été tué dans un accident d’avion la veille de son quarante-sixième anniversaire.

En mai 1986, la séquence à élimination directe de Tyson a été arrêtée après avoir battu James “Quick” Tillis 31-8. À peine dix-sept jours plus tard, il a battu Mitch Green, 16-1-1.

Six combats plus tard, en novembre 1986, Tyson a obtenu son combat pour le titre contre le champion WBC Trevor Berbick, 31-4-1, l’arrêtant au deuxième tour à l’hôtel Hilton de Las Vegas.

Tyson continuerait à défendre son titre neuf fois, en commençant par battre le champion WBA James “Bonecrusher” Smith, 19-5, dans un combat d’unification. Il a arrêté l’ancien champion WBC Pinklon “Pink” Thomas, 29-1-1, le champion IBF Tony “TNT” Tucker, 34-0, et l’arrêt du champion olympique de 1984 Tyrell Biggs, 15-0.

Lors du prochain combat de Tyson en janvier 1988 au Convention Center d’Atlantic City, il affronta l’ancien champion Larry “The Easton Assassin” Holmes, 48-2. Au bord du ring se trouvaient l’ancien champion Muhammad “The Greatest” Ali et le futur président américain Donald J Trump. Alors qu’Ali a été introduit sur le ring, il a tapoté les gants de Holmes et s’est dirigé vers le coin de Tyson, et lui a chuchoté quelque chose à l’oreille. Au quatrième tour, Tyson a laissé tomber Holmes deux fois, le terminant à 2:55 du tour.

Ensuite, Tyson a arrêté l’ancien champion du champion WBA Tony “TNT” Tubbs, 24-1, à Tokyo, au Japon, en deux tours. Ensuite, en juin 1988, il a affronté l’ancien champion IBF et médaillé d’or olympique Michael “Jinx” Spinks, 31-0, de retour au Convention Hall. À 1:33 du premier tour, Tyson a mis Spinks à la retraite, l’assommant!

Ensuite, en février 1989, était l’ancien champion d’Europe Frank Bruno, 32-2, au Hilton Center, Las Vegas, Nevada. Au cinquième tour, tout était fini avec un autre arrêt de Tyson. Cinq mois plus tard, retour au Convention Center, arrêtant Carl “The Truth” Williams, 22-2, à 1:33 du premier tour.

Lors de la dixième défense de Tyson en février 1990, il est retourné à Tokyo. Son adversaire était James “Buster” Douglas, 28-4-1. Tyson avait une fiche de 37-0. Au huitième round, Douglas est tombé dans les dix dernières secondes par un uppercut de Tyson. Douglas a été sauvé par la cloche. Au neuvième round, c’est Douglas qui a mis Tyson debout dans les vingt dernières secondes du round.

Après neuf tours, les scores étaient égaux à 87-86, 82-88 et 86-86. Au dixième tour, après une minute, Tyson est tombé. Il était debout à neuf heures lorsque l’arbitre a annoncé un arrêt à 1:22 du tour.

Quatre mois plus tard, Tyson était de retour sur le ring contre son ennemi juré des essais olympiques, Henry Tillman, 20-4, au Caesars Palace, Las Vegas, avec Tyson l’assommant après 2:47 du tour.

En septembre 1996, Tyson, 44-1, a de nouveau remporté le titre mondial au MGM Grand de Las Vegas, arrêtant le champion WBA Bruce “The Atlantic City Express” Seldon, 33-3, l’arrêtant à 1:49 du premier rond.

Tyson a été jumelé avec l’ancien champion Evander “The Real Deal” Holyfield, 32-3. Au onzième tour, Tyson avait fini de perdre son titre contre Holyfield à 0:37 du onzième tour.

Sept mois plus tard, au troisième tour, Tyson a été coupé, affirmant que c’était d’un coup de tête. Il est devenu fou en mordant l’oreille de Holyfield. Au lieu que l’arbitre Mills Lane disqualifie Tyson, il a demandé un temps mort et est allé voir le commissaire au bord du ring, qui lui a dit qu’il ne pouvait pas arrêter un combat de cette ampleur. Lorsque le combat a continué, Tyson a mordu un morceau de l’oreille de Holyfield alors qu’il était dans un corps à corps, ne laissant à l’arbitre Lane d’autre alternative que de disqualifier Tyson à la fin du tour.

Tyson a remporté quatre combats et deux sans concours. En juin 2002, une coquille de lui-même, il a défié le champion du monde Lennox “The Lion” Lewis, 39-2-1, à The Pyramid à Memphis, Tennessee, et a été arrêté au huitième tour à 2:25.

Six mois plus tard, Tyson a éliminé Clifford “The Black Rhino” Etienne en 0:49 du premier tour à The Pyramid. Il a été arrêté lors de ses deux combats suivants, d’abord par Danny “Brixton Bomber” Williams, 31-4, en quatre rounds et lors de son dernier combat contre Kevin “The Clones Colossus” McBride, 32-4-1, d’Irlande, vivant à Brockton, Massachusetts, la maison de Rocky Marciano.

Related post

Demetrious Johnson nomme ce qui le sépare des autres prétendants au GOAT

Demetrious Johnson nomme ce qui le sépare des autres…

L’ancien champion des poids mouches de l’UFC et l’actuelle star du championnat ONE, Demetrious Johnson, a nommé ce qui le sépare…
L’entraîneur de Beterbiev discute de la victoire sur Yarde et veut que Bivol soit le prochain

L’entraîneur de Beterbiev discute de la victoire sur Yarde…

Par Jake Tiernan : L’entraîneur d’Artur Beterbiev, Marc Ramsay, a déclaré que le plan de match pour le combat de samedi dernier contre…
UN vendredi combat 2 résultats

UN vendredi combat 2 résultats

Un match revanche de Muay Thai poids coq entre Sangmanee PKSaenchai et Kulabdam Sor.Jor.Piek-U-Thai fait la une de ONE Friday Fights…